Turzovka (1958) : "Lourdes en Slovaquie"

Présentation :

Les apparitions de Turzkova en Tchécoslovaquie (à l'époque) ont eu lieu sur fond de persécutions communistes envers l'Eglise. Le 1 juin 1958, le garde-forestier Matus Lasut (1916-2010) est en prière auprès d'une icône de la Mère de Dieu Secours Perpétuel à Zivcak quand il a une vision de la Vierge, habillée comme lors des apparitions de Lourdes 100 ans plus tôt. Par la suite, Matus voit un tableau noir sur lequel apparaît une série de sept images du monde, accompagnées de courtes explications un peu comme des sous-titres. 

1. Une carte avec trois couleurs : bleu, vert (symbolisant le bien) et jaune (le mal). Une demande apparaît sur le tableau : "Repentez-vous! Priez pour les prêtres et les religieux ! Priez le Rosaire !"

2. Le jaune se répand sur la carte, symbolisant l'avancée du mal. L'espace vert se réduit.

3. La carte du monde est entièrement en jaune. Une pluie jaune et ardente tombe du ciel, comme des morceaux de métal brillant. Un avertissement apparaît sur le tableau : "Si les gens ne changent pas, de terribles catastrophes arriveront - séparément et groupées - et les gens mourront de plusieurs manières."

4. Matus voit de grandes explosions dans la mer qui éjectent des masses de matière, inondant la terre et tuant toute vie. Un autre avertissement apparaît : "Si les gens ne changent pas, ils mourront !"

Le voyant garde les 5ème et 6ème images pour lui-même.

7. Matus a une vision d'un monde heureux où les gens se seraient convertis - monde illuminé par le soleil et couvert de verdure sous la protection de l'Immaculée Conception. Il voit Jésus en majesté dans un triangle resplendissant: trois rayons sortent du Coeur du Sauveur, dont un frappe Matus avec puissance. Le voyant perd conscience et reste immobilisé pendant trois heures. Quand il se réveille, il trouve un rosaire blanc à ses côtés.

La dernière apparition a lieu le 14 août 1958, Marie se présentant comme la "Femme vêtue du soleil". Le 8 septembre, environ mille pèlerins viennent à Zivcak, où Matus délivre plusieurs prophéties, disant notamment qu'il serait imprisonné trois jours plus tard. La police communiste l'arrête et l'amènent à la clinique psychiatrique de Bytcica, où il est tenu d'abord pendant 10 mois, puis une deuxième fois pendant 14 mois, n'étant définitivement libéré qu'en 1962. Le voyant est assujetti à de nombreux chocs électriques et des "traitements" chimiques, sortant de son internement sans dents et presque aveugle.

Une particularité des apparitions de Turzovka est l'implication de plusieurs voyants à des moments différents.  D'abord, le voisin de Matus Lasut, Juraj Kavalek voit la Vierge en songe à trois reprises en décembre 1958, qui lui dit d'aller chercher une source au mont Zivcak, où une jeune femme inconnue lui indique l'endroit à creuser, puis disparaît. Un puissant jet d'eau jaillit de la terre. On dénombre actuellement six sources sur le mont Zivcak : de nombreuses guérisons ont été attribuées à l'eau qui en coule, dont celle du P. Joseph Jurovsky, ancien provincial des jésuites slovaques. 

Ensuite, l'ancien mineur Alois Lasak, malade, vient à Turzovka en 1964 : de retour chez lui, il y a une vision d'une statue de la Vierge Marie, qui lui dit: "Ce que vous voyez est votre travail." Lasak n'est pas sculpteur, mais il réussit à réaliser la statue en trois mois.

En 1968, un ingénieur pragois converti à Turzovka, Karel Zidlicky, commence à recevoir des locutions de Jésus et Marie (qui continueront jusqu'à sa mort en 1993).  Il dit entendre de la part de la Vierge qu'une chapelle sera construite à l'endroit des apparitions - recommendation confirmée le 17 février 1991 par la voyante Ivetka Korcakova lors d'un autre cycle d'apparitions en Slovaquie (à Litmanova (1990-1995)).  Le 17 octobre 1993 une chapelle est consacrée à Zivcak. 

Selon l'évêque de Hradec Kralove Karol Kaspar, la célèbre stigmatisée allemande Teresa Neumann avait dit dans les années 1920 qu'il y aurait bientôt "un autre Lourdes en Slovaquie", opinion partagée par St Pio de Pietrelcina dans une lettre au jésuite slovaque R. Mikus. 

Position de l'Eglise :

La commission diocésaine chargée de l'évaluation des évènements à Zivcak en 1958 ne ratifie pas leur origine surnaturelle.  L'authenticité des apparitions est par contre affirmée par des hommes d'église telle que le Cardinal Tomasek et Mgr Pavel Hnilica, proche collaborateur de Jean-Paul II. En 1993 le Cardinal Jan Chryzostom Korec bénit la nouvelle chapelle à Turzovka. L'évêque de Zilina Mgr Tomas Galis proclame l'endroit comme un lieu de pèlerinage en 2008 :  un Sanctuaire pouvant accueillir 3000 personnes est consacrée par le même évêque le 4 octobre 2015.

Sources: http://mrosa.szm.com/341998/angl/turzov.htm (récit de Matus Lasut en anglais)

https://www.zivcakova.sk/historia-zivcakovej/ (histoire des événements)

https://www.zivcakova.sk/pramene-vody/ (découverte de la source par Juraj Kavalek)

https://www.zivcakova.sk/zjavenia-putnikom/ (révélations à divers pèlerins)

https://www.zasova-korna.cz/clanky/korna/