Teresa Musco (1943-1976) : "des châtiments conditionnels"

Présentation

Les expériences mystiques de la Servante de Dieu Teresa Musco (1943-1976), stigmatisée, commencent très tôt dans son enfance traumatique (à cause d'un père violent) avec des messages du Ciel de caractère eschatologique dès 1950. Son biographe, le P. Gabriele Roschini, estimait que les phénomènes surnaturels autour de Teresa constituait l'ensemble le plus remarquable dans l'histoire de l'Eglise. 

Extraits des messages :

  • "[...] Sache, ma fille, que Satan règne dans les lieux les plus élevés. Quand Satan arrivera au sommet de l'Église, sachez qu'il pourra alors séduire les esprits des grands scientifiques et ce sera le moment où ces derniers interviendront avec des armes très puissantes [par lesquelles] est possible de détruire une grande partie de l'humanité. Et à présent ils ne pleurent même pas leurs erreurs, car pour beaucoup la prière n'existe plus, et alors Dieu le Père montrera encore une fois la Puissance de son grand châtiment, mais il ne le fera pas encore: il attend qu'on demande réellement pardon. Les épines que tu vois autour de Mon Cœur sont pour réparer tant de péchés graves qui se déchaînent continuellement contre le Cœur de Mon Fils. Ma fille, je te demande de t'offrir pour l'amour de Jésus et pour réparer les fautes des pécheurs. A partir de 1972, le temps de Satan et le temps des grandes épreuves commenceront. Ma fille, le moment est très délicat, les cardinaux s'opposeront aux cardinaux, les évêques aux évêques; il n'y a pas d'amour parmi eux et beaucoup de [mes] fils de prédilection* se retrouvent sans amour et se sont dispersés: ils ne savent plus comment prendre des âmes mais ils n'arrivent pas à prier."

 * Expression typique chez beaucoup de mystiques pour désigner les prêtres.

Position de l'Eglise:

Les évêques de la région de Campania autorisent l'ouverture de la phase diocésaine du procès de béatification de Teresa Musco en octobre 2004, mais il est bloqué par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. 

Plus d'informations: www.teresamusco.it