Montichiari (1947) / Fontanelle (1966-1976) : "Marie Rose Mystique, Mère de l'Eglise"

Présentation :

Les expériences mystiques de Pierina Gilli (1911-1991), infirmière à l'hôpital pour enfants de Brescia, commencent en 1944 lors d'une hospitalisation suite à une méningite. Ayant reçu l'extrême onction, elle voit Ste Marie Crucifiée di Rosa (1813-1855), fondatrice des Servantes de la Charité (chez qui Pierina était postulante), qui promet sa guérison. En 1946 elle a une rechute qui nécessite une intervention chirurgicale: cette fois c'est la Vierge qui lui apparaît le 24 novembre 1946. Elle a trois grand glaives sur sa poitrine et dit seulement: "Prière, sacrifice et pénitence". Le 13 juin 1947 elle apparaît de nouveau, mais cette fois elle a trois roses - blanche, rouge et dorée - à la place des glaives, dont elle explique la signification:

"Le premier glaive signifie la perte des vocations sacerdotales et religieuses. Le deuxième glaive signifie que des prêtres et des consacrés vivent en état de péché mortel. Le troisième glaive signifie que des prêtres et des consacrés commettent la trahison de Judas".

D'autres apparitions s'ensuivent à l'hôpital puis à la Cathédrale de Montichiari. Le 7 décembre, la Madone se présente avec Jacinta et Francisco Marto de Fatima, demandant que la dévotion à Marie, Rosa Mystica - titre lié à l'Immaculée Conception - soit répandue dans les instituts et religieux et les monastères. Le lendemain, en présence de milliers de pèlerins venus pour l'apparition (annoncée le 22 novembre), la Vierge demande qu'on établisse une Heure de Grâce pour le Monde Entier entre 12 et 13 heures pour l'obtention de "nombreuses grâces spirituelles". Pierina Gilli rencontre le Pape Pie XII le 9 août 1951, qui demande: "Dis-moi, chère fille, es-tu devenue meilleure après avoir vu la Vierge?" Quand elle fait un signe affirmatif de sa tête, le Pape dit: "Courage ma fille, cherche à mieux correspondre à une si grande et si merveilleuse grâce. Prie aussi pour Nous." 

Un deuxième cycle d'apparitions à Pierina Gilli aura lieu à Fontanelle, à quelques kilomètres de Montichiari, entre 1966 et 1976. La Vierge lui donne de nombreux messages et lui montre une source miraculeuse. 

Il est intéressant de constater que l'authenticité des événements de Montichiari a été affirmée par d'autres voyants - d'abord en Amazonie le 2 juillet 1996 par Maria do Carmo et son fils Edson Glauber (apparitions d'Itapiranga), ensuite en 2001 par un autre voyant brésilien, Eduardo Ferreira, stigmatisé, puis en 2007 au Caméroun par une mystique invitée par Mgr Adalbert Ndzana à participer à deux Cenacles de prière à la Cathédrale de M'Balmayo.

Extraits : 

"Mon Divin Fils, dégoûté par les incessantes offenses, voulait laisser s'exercer sa justice. Alors je me suis placée comme médiatrice entre Lui et les hommes, et tout particulièrement entre Lui et les âmes consacrées". (22 octobre 1947)

"Notre-Seigneur, mon divin Fils Jésus en a assez des nombreuses et graves offenses des hommes par les péchés contre la sainte pureté..." (Ici elle fit une pause puis continua) : "Il voudrait envoyer un déluge de châtiments...". Elle s'arrêta de nouveau quelques instants et poursuivit: "J'ai intercédé pour qu'encore une fois Il ait pitié. C'est pourquoi je demande prière et pénitence en réparation de ces péchés". (16 novembre 1947)

"Je descends en cet endroit; car ici auront lieu de grandes conversions". Un peu attristée, elle poursuivit : "A l'heure actuelle, ce sont justement les chrétiens de la nation italienne qui offensent le plus Notre-Seigneur, mon Divin Fils Jésus, par les péchés contre la sainte pureté. C'est pourquoi le Seigneur exige : Prière, grande disponibilité au sacrifice et pénitence." [...] "Le 8 décembre, à l'heure de midi j'apparaîtrai encore une fois dans la paroisse et ce sera l'heure de grâce." Pierina Gilli demanda: "Expliquez-moi, s'il vous plaît! Que veut dire l'heure de la grâce ?" Elle répondit: "L'heure de la grâce sera un événement de grandes et nombreuses conversions." Ici elle s'arrêta de nouveau quelques instants, puis continua: "Des âmes tout endurcies, froides comme ce marbre, seront touchées par la grâce divine et redeviendront fidèles et aimant Dieu." (22 novembre 1947)

"Demain je montrerai mon Coeur Immaculé si peu connu des hommes." Ici elle fit une pause puis continua à parler: "A Fatima j'ai fait propager la dévotion de la consécration à mon Coeur" et, continuant avec une grande tendresse: "A Bonate [1], j'ai essayé de le faire pénétrer dans les familles chrétiennes". Ici suit une pause prolongée. Puis elle continua : "Mais ici, à Montichiari, je souhaite que la dévotion déjà recommandée en tant que Rosa Mistica à la vénération de mon Coeur Immaculé soit approfondie dans les instituts religieux et les communautés monastiques, afin que ces âmes consacrées obtiennent des grâcesaccrues de mon Coeur Maternel." (7 décembre 1947)

"Par ma venue ici, à Montichiari, je souhaite être invoquée et vénérée sous le nom "Rosa Mistica". "Je souhaite que chaque année, le 8 décembre, à l'heure de midi, on célèbre l'heure de grâce pour le monde entier." "Par cet exercice, on obtiendra de nombreuses grâces spirituelles et corporelles." Et elle continua : "Notre Seigneur, mon divin Fils Jésus accordera sa très grande miséricorde pour autant que les bons continueront à prier pour les pauvres pécheurs. Qu'on veuille faire part, le plus vite possible au pasteur suprême de l'Église catholique, le Pape Pie XII, que c'est mon souhait que cette heure de grâce soit connue et diffusée dans le monde entier." [...] La Mère de Dieu montra à Pierina son coeur et la Madone magnifiquement resplendissante d'amour laissa s'échapper ces mots : "Vois ce coeur qui aime tant les hommes, tandis que le plus grand nombre l'accable d'outrages !" Ici elle s'arrêta quelques instants. "Lorsque les bons et les méchants s'uniront dans une prière unanime, ils obtiendront de ce coeur miséricorde et paix. Présentement les bons ont obtenu par moi du Seigneur miséricorde celle-ci a arrêté un grand châtiment" Puis continuant en souriant: "Sous peu, on reconnaîtra la grandeur de cette heure de grâce." (8 décembre 1947)

Les messages et enseignements de la Madone sont plus nombreux lors du deuxième cycle d'apparitions entre 1966 et 1976 sur fond de crise dans l'Eglise:

"Mon divin Fils Jésus est tout amour et il m'a envoyée ici pour donner à cette source une vertu miraculeuse de guérison..." (17 avril 1966)

"Mon divin Fils est tout amour. Le monde court à sa ruine. J'ai encore une fois obtenu miséricorde; c'est pourquoi il m'a envoyée de nouveau à Montichiari pour apporter les grâces de son amour... Pour sauver l'humanité, il faut: Prière. Sacrifice - Pénitence." [...] Pierina demanda encore une fois: "Que doit-on faire ici à Fontanelle?" La Mère de Dieu répondit: "Des oeuvres de charité à l'égard des malades qui viendront ici." (13 mai 1966)

"Après mon Assomption au ciel, je me suis toujours posée comme Mère et Médiatrice entre mon divin Fils Jésus Christ et l’humanité entière. Combien de grâces ai-je accordées pendant tous ces siècles? Combien de bienfaits? Combien de châtiments ai-je arrêtés? Combien de dialogues ai-je menés avec les âmes? Combien de visites ai-je rendues à la terre pour apporter mes messages, mais les hommes continuent à offenser le Seigneur! D’où précisément mon désir d’une union mondiale de la Communion Réparatrice. C’est un acte d’amour, de reconnaissance des enfants de Dieu envers le Seigneur. J’ai choisi ce lieu de Montichiari parce que parmi les cultivateurs simples et modestes, on trouve encore l’humilité comme ce fut le cas pour le pauvre Bethléem. Cet endroit, où l’on priera toujours beaucoup, deviendra un lieu d’abondantes bénédictions." (6 août 1966)

"Prie, prie, ma fille, et demande que l’on prie! Tant de mes enfants sont dans les ténèbres! On ne veut plus de Dieu!... Oh! l’Église de mon divin Fils Jésus Christ!... Dans quelle lutte est-elle engagée! C’est pourquoi j’étends le manteau de mon amour sur l’humanité. Mais pour cela il faut la prière de l’amour et la prière de réparation! Oh, l’humanité court, court à sa perte! Tant d’âmes se perdent! Oh, pauvre Église de mon divin Fils Jésus Christ!...Priez, mes enfants! Faites pénitence!... C’est le cri du coeur suppliant de la Mère du Seigneur! [...] Ma fille! En ce temps, il faut se grouper dans la prière et avec amour autour du Seigneur. Tant de ses enfants le quittent et le méprisent. Il faut des âmes fidèles et fortes pour montrer au monde que mon divin Fils Jésus Christ s’est sacrifié. [...] Les temps deviennent sombres, pleins de troubles et d’horreurs. Mais si on prie et si on fait pénitence, ce coeur maternel obtiendra à nouveau du Seigneur, de mon divin Fils Jésus Christ, le retour de la lumière, de l’amour et de la paix pour le monde entier; car la miséricorde du Seigneur est toujours prévue dans le plan de salut de Dieu. Maintenant est venu le temps de parler; car maintenant c’est aussi l’époque où l’on obscurcit même l’oeuvre de Dieu, où l’on met en doute qu’il m’ait choisie pour sa Mère! Oui, je suis la Mère du Seigneur et la Mère de l’Amour pour toute l’humanité! Enfants, aimez-vous d’un amour fraternel et la paix du Seigneur triomphera." (17 janvier 1971)

Le 22 juillet 1973, Pierina demande: "Pourquoi vous êtes-vous révélée sous le nom de "Rosa Mistica"? La Vierge répond en expliquant la signification de ses apparitions en 1947:

"Ce n’est pas une dévotion nouvelle. Au contraire, c’est en rapport et commence avec l’instant où mon Divin Fils Jésus se fit homme. Le Fiat de la Rédemption et le Fiat de ma collaboration est symbolisé dans la plus belle des fleurs : (solennellement) "Rosa Mistica!" Je suis l’Immaculée Conception – la Mère du Seigneur Jésus – la Mère de la Grâce – la Mère du Corps Mystique de l’Église. C’est pourquoi mon Divin Fils Jésus Christ m’a envoyée à Montichiari en 1947, où, au milieu de l’Église, j’ai touché de mes pieds le sol, au milieu de tant d’enfants. Ceci devait expliquer que moi, Marie, je suis la Mère du Corps Mystique, l’Église! C’était alors, comme une invitation, à tous les enfants de toute l’Église, à la prière, à la pénitence, à la réparation! Car des temps sombres commençaient à poindre – de l’impiété – tel qu’effectivement cela s’est produit et tel que c’est maintenant le cas – de l’affaiblissement de l’amour envers le Seigneur et (se désignant elle-même, profondément attristée, - alors que des larmes tombèrent de ses yeux par terre) envers cette Mère!... Mais si l’on prête attention à cette invitation, les grâces du Seigneur et son infinie miséricorde pour l’Église de mon Divin Fils Jésus Christ feront renaître la "Rosa Mistica". Montichiari sera la montagne d’où rayonnera la lumière mystique sur le monde entier! Oui, cela s’accomplira!!!"

"Demandez tout particulièrement la protection de l’Archange Saint Michel afin qu’il défende l’Église contre toutes les poursuites menaçantes. Car encore jamais l’Église n’a été tellement en danger comme aujourd’hui! Continuellement j’intercède pour elle. Cette petite localité aussi émettra des rayons de lumière!" (8 septembre 1974)

"Les temps deviennent de plus en plus sinistres un grand danger menace maintenant... L’Église aussi est dans un grand danger... On en arrivera à croire que tout est perdu. Mais je suis une Mère qui a un coeur aimant pour ses enfants et qu’elle voudrait sauver. C’est pourquoi j’intercède avec un amour silencieux pour les protéger. Je demande des prières et aussitôt je suis présente pour les recevoir, avant tout les prières et sacrifices des âmes réparatrices silencieuses et cachées et ceux des prêtres. Car ces sacrifices d’amour contribueront que, plus brillamment que jamais, je revienne dans l’Église." Avec l’expression d’une tristesse douloureuse, elle continua : "Comme tu peux l’observer toi-même, l’orgueil humain a réussi à mettre la confusion dans les plus hautes instances de l’Église, Moi, la Mère, on veut me mettre hors de l’Église et m’arracher du coeur des enfants. Mais l’amour de mon Divin Fils Jésus Christ enverra la Lumière! Et ce sera une Lumière si magnifique, qu’il régnera enfin comme roi du ciel et de la terre, avec tous les honneurs qui lui sont dus." Maintenant la Madone rayonna dans une magnifique majesté et ajouta : "Et aussi ceux dus à sa Mère, comme il en a toujours été dans l’Église." (30 janvier 1975)

"Oh! si tu savais combien de mes enfants marchent sur le chemin de la perdition!" Mais après un certain temps, elle se montra de nouveau dans une lumière particulièrement resplendissante et disait maintenant avec une grande et joyeuse assurance : "Mais la prière, les sacrifices et la réparation de tant d’âmes empêchent que le véritable châtiment de Dieu descende sur l’humanité." (30 janvier 1975)

"Pierina, dis à toutes les âmes nobles et fidèles, qui obéissent à notre invitation et qui prient, font des sacrifices et réparent, aussi si à cause de cela on se moque et rit d’eux, que le Seigneur les aime et que moi aussi je les aime. De tout coeur, je leur promets une riche et véritable bénédiction céleste et beaucoup de joies spirituelles. Pierina! Prie! Prie! Et aide donc que l’on prie beaucoup! Les temps deviennent de plus en plus malheureux par un aveuglement satanique et athée qui veut détruire l’oeuvre du Divin Sauveur et du Seigneur de tout l’univers. Maintenant c’est l’heure de la prière, l’heure du bon exemple, l’heure du sacrifice, l’heure de l’engagement courageux!" (3 juillet 1975)

Position de l'Eglise : 

A l'heure actuelle (décembre 2020), ma position officielle du Diocèse de Brescia est la suivante: "Les événements qui ont eu lieu dans la Cathédrale de Montichiari et à Fontanelle de Montichiari, ainsi que les messages témoignés par Pierina Gilli sont pour le présent à considérer comme des expériences purement personnelles." On note les consignes données par la CDF en 2012 et par l'Evêque de Brescia en 2013 retenant la dévotion à Rosa Mistica mais prohibant tout renvoi aux apparitions à Pierina Gilli. Par contre, tenant compte de l'afflux de pèlerins et du rayonnement international de la dévotion ainsi que de nombreux témoignages, l'évêque actuel, Pierantonio Tremolada, élève la Cathédrale de Montichiari au statut de Sanctuaire Diocésain en décembre 2019. On y célèbre l'Heure de Grâce entre 12 et 13 heures dans le cadre liturgique de la Fête de l'Immaculée Conception.

Plus d'informations : http://www.marmoraon.ca/5histoir.pdf

[1] A Ghiaie di Bonate, les apparitions de "Marie, Reine de la Famille" à Adelaide Roncalli (âgée de 7 ans) en 1944 avaient attiré des foules énormes. Adelaide, mise sous pression psychologique par un prêtre qui se tâcha d'enquêter sur les faits, reconnaît d'abord une simulation, mais la retracte par la suite. L'évêque actuel, Mgr Francesco Beschi, a admis la vénération de la "Vierge de la Famille" en 2019, sans pour autant remettant en question le jugement de l'Eglise estimant insuffisants les éléments pour constater une origine surnaturelle des événements (malgré de nombreuses guérisons parmi les pèlerins à Ghiaie). Tout comme dans le cas de Pierina Gilli, le voyant brésilien Edson Glauber a dit avoir reçu un message de la Vierge le 19 février 1995 confirmant l'authenticité des apparitions à Ghiaie di Bonate, lieu dont il ne connaissait pas l'existence. 

Voir: http://www.santuariodeitapiranga.com.br/index.php/mensagens-download/mensagem-1995/download (portugais)