Consuelo (Espagne) : "Je suis la femme enfuie au désert, qui émerge maintenant pour livrer au dragon la dernière bataille"

Présentation :

Nous ne savons que très peu de choses sur l'identité de "Consuelo", mère de famille espagnole et auteure d'une série de livres de "locutions spirituelles", transcrites dans l'anonymat à partir de 1987 et publiées avec approbation ecclésiale, dont une imposante trilogie mariale en trois volumes: Marie, Porte du Ciel, Marie, Etoile de l'Evangélisation et Marie, Trône de Sagesse (1500 pages en total). Il est curieux de constater que, malgré leurs grandes dimensions et une attitude très positive du côté de certains prélats, les écrits de Consuelo ont été très peu commentés. Les deux premiers livres relatent la vie de Marie racontée par elle-même, les épisodes s'accompagnant de nombreux enseignements. La partie biographique a été analysée par Mgr René Laurentin et François-Michel Debroise dans leur étude comparative des récits mystiques de la vie de la Vierge (les autres écrits étant ceux de Maria Valtorta, Anne-Catherine Emmerich et Maria de Agreda). Si certains commentateurs ont estimé que "Consuelo" dépend de Maria de Agreda, ce n'est certainement pas le cas de Marie, Trône de Sagesse, oeuvre didactique contenant des catechèses de Marie sur les sujets les plus variés, dont des méditations très développés sur la Création et la chute de l'homme, les Commandements, le Credo, la prière et les Sacrements. Nous y trouvons également des explications assez détaillées de la part de la Vierge concernant les formes de communication entre le Ciel et les mystiques ("paroles reçues par l'ouïe", "locutions spirituelles", "lumière intellective", "science infuse".

Avant sa mort vers la fin des années 90, Consuelo fonde des "Ecoles de Marie" nommées Janua Coeli (Porte du Ciel)

Extraits : 

Le but des communications à Consuelo étant avant tout pédagogique, l'eschatologie et l'interprétation des "signes des temps" ne constituent certes pas leur thème principal. Mais elles sont loin d'être absentes: les enseignements de la Vierge s'inscrivent dans le contexte du combat apocalyptique entre la Femme et le dragon, comme elle l'explique dans les premières pages de Marie, Porte du Ciel:

"Tous les hommes dans le monde ont une mission à accomplir. Celle qui m'a été confiée est grande et difficle: mener tous les hommes à Dieu.

Mon heure est arrivée, je suis la femme enfuie au désert, qui émerge maintenant pour livrer au dragon la dernière bataille." (Marie, Porte du Ciel (Editions Parvis, 1992/2001), p. 17)

Les chapitres dans Marie, Etoile de l'Evangélisation consacrés à l'interprétation des chapitres 12 et 13 de l'Apocalypse développent cette notion. Marie souligne que le ch. 12 fait simultanément référence aux évènements primordiaux, aux temps de l'Incarnation et à notre époque:

"Voici dans l'histoire du temps la grande bataille qui a commencé là-haut dans les cieux quand les anges rebelles se sont soulevés contre leur Créateur, et elle finira ici sur terre à la fin des temps. "Alors se lèvera le grand prince Michel, le défenseur du peuple élu, et il y aura une période d'angoisse " qui se terminera rapidement. Ensuite, "ceux qui ont l’intelligence resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude brilleront comme les étoiles pour toujours et à jamais."

De nombreux passages du chapitre 12 de l'Apocalypse se sont déjà accomplis, certains au commencement et d'autres au cours de ma vie. Mais ceux qui affectent le plus l'humanité se produisent actuellement." (Maria, Estrella de la Evangelización (Marie, Etoile de l'Evangélisation) (Barcelone: Ediciones Consuelo, 1999), p. 292

"Les chapitres 12 et 13 du livre de l'Apocalypse sont en train de se réaliser de nos jours. L'homme de science a tendance à nier tout ce que vous ne voyez pas, mais il est impossible pour l'œil humain de voir tout ce qui vous entoure. Entre les esprits et la matière, il y a une barrière qui est insurmontable pour l'homme. Pas pour eux [les esprits], qui observent chaque créature constamment. Satan est le prince de ce monde et il agit en tant que chef de tous les actions mauvaises. Il règne sur terre, aidé par une multitude de satellites. "Le Dragon, en colère contre la Femme, s'en est allé faire la guerre contre le reste de ses enfants." Si vous étudiez attentivement les faits, il vous faudra peu d'effort pour comprendre que ce que je viens de vous dire est vrai. La prophétie de Jean est en train de s'accomplir. Satan, en colère, fait la guerre de multiples manières à tous ceux qui croient. C'est pourquoi ils sont méprisés, persécutés et insultés; le peuple de Dieu gémit dans les douleurs du travail [de l'accouchement], et on pourrait dire que sa douleur et ses souffrances ne font que commencer. Tout comme ceux qui sont venus avant, mes enfants subiront une persécution cruelle et sanglante, et cette épreuve n'est pas encore arrivée pour l'Église. Les événements s'approchent. Satan se bat désespérément, car "il sait qu'il lui reste peu de temps". (ibid., p. 309)

Il est clair qu'il ne s'agit pas uniquement d'une persécution de l'Eglise par des forces externes, mais aussi de conflits internes et de l'apostasie des croyants. La pérennité de l'Eglise est assurée en raison de la promesse du Christ, mais la lutte sera âpre:

"Une ombre obscure plane sur la terre: son nom épouvante mon âme, à cause des infortunes qu'elle apporte à l'homme. L'apostasie est le plus grand de tous les malheurs et le châtiment le plus grave de tous les temps: elle découle d'un manque de foi et de la cécité spirituelle dans laquelle beaucoup sont tombés." (Marie, Porte du Ciel, p. 442)

"les luttes, les dissensions et les confrontations qu'il y a dans l'Eglise ne sont que les sursauts de fureur du dragon malin qui veut la détruire. Bien que l'air que nous respirons soit rarefié par les fumées de Satan, la puissance de l'enfer ne pourra cependant rien contre l'Eglise et ne la détruira jamais. C'est là une vérité qui, comme toutes celles qui sont sorties de la bouche du Sauveur, s'accomplira." (ibid., p. 184-185)

"Un Vendredi-Saint menace l'Eglise avec les mêmes signes visibles qui ont accompagné la mort du Christ. Mais le tremblement, cette fois, ne sera pas seulement "un mouvement de la terre" (v. Mt 27,51) mais tremblement, peur, abattement de l'esprit dans les hautes hiérarchies de l'Eglise qui seront impuissantes à gouverner "un peuple au coeur errant" (Ps 95,10)." (Marie, Trône de Sagesse, p. 11)

La désacralisation perceptible de la vie de l'Eglise est en train d'ouvrir la voie à l'arrivée de l'Antichrist:

"Tandis que dans le ciel, siège de l'Eglise triomphante, continuent à se célébrer avec grande joie les mystères de la foi et bien d'autres fêtes, dans l'Eglise militante ont peu à peu disparu les jours de fêtes, jours qui sont réservés spécialement pour louer et bénir Dieu. Le concept de louange disparaît, le sacré est réduit à néant, la foi se détériore et les coutumes se corrompent. La désacralisation a franchi les murs de l'Eglise et il ne reste plus qu'une chose à faire: prier pour que Dieu prenne le monde en pitié. Parce que les uns et les autres vous êtes en train d'accélérer "le mystère de l'iniquité" (2 Th 2,7)." (Marie, Trône de Sagesse, p. 100)

"Vous vous alarmez en grand nombre quand vous entendez des rumeurs de guerres, quand il y a des tremblements de terre, des famines, des sécheresses, des épidémies et des morts; ce n'est là que le début "des douleurs de l'enfantement" (Mc 13,8). L'apostasie en même temps que l'incrédulité seront les vassaux qui accompagneront "l'Homme impie, le Fils de la perdition, l'Adversaire, celui qui s'élèvera au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou qui est objet du culte, jusqu'au point de s'asseoir lui-même dans le Sanctuaire de Dieu et de proclamer que lui-même est Dieu. La venue de l'impie sera marquée par l'influence de Satan" (v. 2 Th 2,3-4,9)" (ibid., p. 460)

L'avènement de cet "Homme Impie" n'étant pas éloigné, il faudrait donc profiter d'un temps de grâces extraordinaires afin de se préparer spirituellement:

"L'intervalle de temps qu'il y aura entre ce qui se passe maintenant [1989] et ce qui arrivera avec la venue de "L'Homme Impie" (2 Th 2,3), c'est ce que Dieu a concédé à l'humanité pour qu'elle "se convertisse" (Jon 3,8) de coeur, qu'elle demande pardon de ses péchés graves et "qu'elle change" (Ez 33,11). Ce n'est pas un temps très long, mais je peux vous dire que c'est un temps débordant de grâces, de dons et de charismes. Les groupes marials doivent remplir cet espace de temps, qui doit servir pour fortifier la foi, aviver l'espérance et faire croître l'amour avant que ne surgisse des ténèbres "l'Homme Impie" (2 Th 2,3)." (Marie, Trône de Sagesse, p. 12)

Comme l'affirment de nombreux autres mystiques, un objectif central de Satan en attaquant l'Eglise est de miner l'Eucharistie d'une façon sournoise:

"Le diable se montre obstiné dans son projet d'en finir, s'il le pouvait, avec ce Sacrement admirable du Corps et du Sang du Seigneur; et comme il ne le peut pas, il lui enlève de son importance. Peu à peu, il le désacralise, il le diminue et le rabaisse." (Ibid., p. 458)

"Je vous révèle ce qui est gardé comme un secret; et bien que je n'exclue pas de ces événements les guerres, la pire de toutes est la guerre contre Dieu, dirigée spécialement contre l'Eucharistie. Avec un acharnement extrême, le Malin, aidé par ses complices, veut éliminer l'adoration, le respect et la révérence dus au Sacrifice sublime." (p. 460)

Le monde se trouve (déjà en 1987) au seuil d'événements dramatiques. L'humanité en a été alertée par le Ciel, mais ces messages prophétiques n'ont pas été entendus. Pourtant, même l'avènement de grandes tribulations devrait être accueilli comme une "bonne nouvelle" par les croyants, car il s'agit d'une étape inéluctable avant le renouveau du monde par l'Esprit Saint:

"Il ne vous reste plus beaucoup de temps. Je désire que les prêtres qui me sont le plus unis le sachent. Le Seigneur est disposé à intervenir pour établir un nouvel ordre dans le monde, parce que la terre déborde de pourriture, de vice et de dépravation. [...]" (Marie, Trône de Sagesse, p. 13)

"Vivez dans l'espérance d'une nouvelle Pentecôte glorieuse qui s'approche du monde. Je veux que cette annonce soit bien connue de toi et de tous les hommes. Car la nouvelle effusion de l'Esprit est proche, très proche." [...] "Une voix clame, la même, dans toutes les parties du monde: "Jésus-Christ arrive!" Et moi, je me demande: que vont faire les hommes qui ont vécu si longtemps loin de Dieu? Je me vois de nouveau entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes. Me voici, je suis votre avocate dans cette vallée de larmes et je souhaite avec joie vous montrer le fruit béni de mes entrailles, Jésus.(Marie, Porte du Ciel, p. 468)

"Comme un manteau, s'étendent les messages d'amour sur le monde: presque personne n'y croit. Mais que puis-je faire? Je suis la Messagère de l'Amour divin. C'est Lui qui m'a donné des enfants: je dois donc les protéger, puisqu'ils sont à moi, les garder et les prévenir des dangers qui les guettent. [...] changez de vie, préparez votre coeur pour les grands événements. Aimez, aimez, ne vous fatiguez pas d'aimer. Le monde se meurt de manque d'amour.

Je ne cesserai de vous avertir que de grandes tribulations menacent la terre. Leur avènement peut troubler vos vies. Calmez-vous: si vous aimez Jésus, réjouissez-vous de cette bonne nouvelle!" (Ibid., p. 470)

"La Pentecôte glorieuse descendra sur le monde et un air nouveau enveloppera la terre qui, maintenant, gémit d'épouvante à cause de tant de péchés. Tout se renouvellera, tout sera purifié. Vos poitrines arboreront des langues de feu et là où Jésus sera reconnu et aimé, s'accomplira cette promesse: "Celui qui croira en moi, sera sauvé." (Mc 16,16, V. jn 6,47) (Ibid., p. 470)

Il faut néanmoins signaler que c'est l'homme qui porte la responsabilité pour les catastrophes naturelles en raison de ses transgressions non seulement des Commandements de Dieu connus par la Révélation, mais aussi de la Loi Naturelle, notamment par la mauvaise utilisation de la science (ici les locutions de Consuelo ressemblent à celles des Cahiers de Maria Valtorta ou les messages donnés aujourd'hui à Luz de Maria de Bonilla):

"L'homme joue, sans aucune crainte, avec le pouvoir qu'il a reçu du Très-Haut, lui qui est "image et ressemblance de Dieu" (v. Gn 1,26) [...] Il n'est pas permis  l'homme de profaner et de manipuler les sources de la vie humaine ni de faire des expériences avec les gamètes et des embryons humains. [...] "Enfants sans intelligence" (Sg 12,25), abandonnez votre arrogance et ne défiez par Dieu; ne mettez pas à l'épreuve la Divine Providence. [...] Vous mettez toute votre intelligence à faire des inventions au service du mal, oubliant que c'est par amour que le monde a été créé et que, par amour, Dieu a créé l'homme. [...] C'est Dieu que vous devrez imiter, sans enfreindre ses lois inscrites dans la nature humaine, parce que vous sortez alors de l'ordre établi et Dieu ne peut pas bénir ce qui est contre nature." (Ibid., p. 510)

Dans un "appel urgent à l'humanité", la Vierge nous avertit que l'expérimentation scientifique est en train de prendre un tournant non seulement contraire à la Volonté de Dieu, mais carrément suicidaire:

"Il n'est pas facile, très chers enfants, d'arrêter le mal. Satan gouverne le monde et suscite chez beaucoup de savants des inquiétudes et des désirs incontrôlés qui les amènent à faire des expériences abusives. Ce désir véhément de manipuler les sources de la vie humaine ne plaît pas  Dieu, qui a créé des lois naturelles afin qu'elles régissent le hommes avec noblesse et dignité et qu'elles ne dénaturent pas l'acte générateur de la vie. [...] Lorsque le prince des ténèbres s'assiéra au sommet de tous les pouvoirs terrestres, il pressera les savants de créer des monstres; ceux-ci se lèveront contre leurs créateurs et leur dévoreront les entrailles. Si les savants prenaient le temps de méditer un instant ces paroles, ils comprendraient qu'il y a de graves dangers à aller au-delà du savoir humain, non seulement pour celui qui transgresse la loi mai pour toute l'humanité? Chaque fois qu'une créature a essayé de défier Dieu, elle s'est trouvée face à la mort, elle a échoué dans son destin." (Ibid., p. 530)

Position de l'Eglise : 

Les publications des écrits de Consuelo portent la mention "Con licencia eclesiastica" accordée par le Dr Jaume Riera Rius, provicaire général de l'Archidiocèse de Barcelone (2005). En préfaçant ces livres, le Cardinal Bernardino Echeverria Ruiz, Archévêque-Administrateur Apostolique d'Ibarra (Equateur) écrit: "Personnellement, nous sommes convaincus que nous nous trouvons devant un trésor spirituel de très grande valeur, ce qui nous oblige à dire: heureux ceux qui découvrent ces livres! Et plus heureux encore ceux qui les lisent, les méditent et les mettent en pratique; et surtout, heureux ceux qui, à partir d'ici, les font connaître et les diffusent dans le monde entier." (Marie, Trône de la Sagesse, p. 2)