L'épidémie mondiale du Covid-19 et ses suites prophétisées par plusieurs voix : ii) Gisella Cardia

Gisella Cardia, voyante des apparitions de Trevignano Romano (2016 -) était peu connue en dehors de l'Italie (où la RAI s'était déjà intéressé à son cas en 2018) avant l'arrivée de la pandémie dans les premiers mois de 2020. C'est alors qu'on a remarqué un message que Gisella avait reçu le 28 septembre 2019 avec les paroles "Priez pour la Chine car les nouvelles maladies viendront de là, tout est déjà prêt pour influencer l'air de bactéries inconnues." [1] Cette phrase a été largement citée depuis dans les médias catholiques en Italie et à l'étranger. Cependant, si nous examinons le catalogue des messages antérieurs transmis par la voyante, nous trouvons une deuxième déclaration prophétique datant du 5 janvier 2019 :

(la Vierge Marie) : "[...] Mes chers petits enfants, priez, priez: les plaies sont en train d'arriver et les épidémies sont en train de se répandre. Tout commencera à Rome, où l'Eglise de Pierre est malade."

En Italie, on considère que la pandémie du covid-19 a commencé le 30 janvier 2020 quand deux touristes chinois sont testés positifs à Rome, accomplissant en quelque sorte les deux prophéties données par Gisella Cardia à Trevignano Romano.

Il est intéressant de suivre l'évolution des références à de "nouvelles maladies" dans les messages de Gisella à partir de l'été 2019. Le 20 juillet, elle entend :

(Jésus) : "Frères et soeurs bien-aimés, aimez Dieu dans toute Sa plénitude: convertissez-vous, le temps est fini, la justice est déjà sur vous, vous verrez des boules de feu venant du ciel, la terre ne cessera pas de trembler, des maladies anciennes, ensevelies, reviendront, et de nouvelles maladies apparaîtront."

Le 25 juillet, c'est au tour de la Vierge de donner son avertissement :

(la Vierge Marie) : "Mes enfants chéris, combien de maladies et combien de choses arriveront sur cette terre : tout cela a été écrit et cela se passera, mais ne craignez pas, vous aurez notre protection, n'ayez pas peur. [...]"

Le 10 septembre, elle continue :

(Marie) : "Mes enfants, merci d'avoir répondu à mon appel dans votre coeur. Cherchez la paix, la paix dans vos coeurs : vous ne la trouverez que si vous suivez mon Fils Jésus - ce sont les dernières heures pour votre choix. Mes enfants, vous pourrez participer au Triomphe de mon Coeur Immaculé. Mes amours, soyez forts dans la foi, car le projet de Satan est de conduire beaucoup d'âmes en enfer. Fortifiez-vous donc, ouvrez vos coeurs et surtout soyez humbles. Priez, parce que la peste et d'autres nouvelles maladies sont en train d'arriver. Je vous aime, mes enfants - ne craignez pas, je vous protégerai."

Comme nous avons déjà mentionné, le message du 28 septembre donne des précisions supplémentaires :

(Marie) : "Mes enfants bien-aimés, merci d'avoir écouté mon appel dans votre cœur. Priez, priez, priez pour la paix et pour ce qui vous attend. Priez pour la Chine car les nouvelles maladies viendront de là, tout est déjà prêt pour influencer l'air de bactéries inconnues. [...] Regardez le Ciel, vous verrez les signes de la fin des temps. [...]"

Les avertissements reprennent le 28 janvier 2020 (deux jours avant la découverte de deux cas positifs chez les touristes chinois à Rome et la déclaration d'urgence de la part de l'OMS concernant le covid-19), soulignant la difficulté de trouver des rémèdes pour les nouvelles maladies à venir. Comme dans le message du 5 janvier 2019, la crise sanitaire va de pair avec la crise dans l'Eglise :

(Marie) : "Le Vatican est en train de se casser en deux. Mes enfants, voici la grande épreuve de la Foi : en tant que Mère je dis à mes enfants les prêtres: soyez toujours obéissants envers l'Eglise, mais soyez prudents, car quand la Consécration de l'Euchariste disparaîtra, mon Fils, le Seigneur Jésus, disparaîtra lui aussi. Sachez que votre Foi authentique sera récompensée parce que je vous protégerai. Voici que les temps prédits sont au-dessus de votre tête, de nouvelles maladies arriveront dont la remède sera difficile à trouver." 

Comme toujours, le mot "maladies" apparaît au pluriel. Le message du 29 février 2020 souligne que la pandémie du covid-19 ne signale que le début :

(Marie) : "[...] Mes enfants, pourquoi attendez-vous les choses horribles pour vous approcher de Dieu tandis que quand tout va bien vous ne reconnaissez pas votre Sauveur? Mes enfants, ce ne sera pas le dernier virus qui arrivera sur terre, mais attendez-vous à autre chose, des tremblements de terre, des pestilences [...]

Selon le message du 10 mars, le vrai drame, ce n'est pas le virus, mais la disparition de l'Eucharistie (d'abord lors de la fermeture des églises italiennes au printemps 2020, sorte de préfiguration de la disparition de l'Eucharistie prophétisée en lien avec des changements liturgiques qui auront lieu dans l'avenir) :

(Marie) : "[...] Chers enfants, n'ayez pas peur du virus, mais plutôt de rester sans le pain de la vie éternelle. Mes [enfants] adorés, soyez unis, afin que vous puissiez toujours être la lumière du monde, n'éteignez jamais cette lumière. Mes enfants, tous les moyens pour prier ensemble sont utiles. Mes enfants, prier pour Rome car elle boira le calice amer. [...]

Dans les locutions transmises par Gisella Cardia, le Ciel ne reste pas indifférent face à la gestion de la pandémie non seulement par le monde, mais aussi par l'Eglise. Le 11 mars, le Seigneur dénonce l'attitude de certains prêtres devant la pandémie :

(Jésus) : "Quelle peine de vous voir si démunis et blessés: prie avec ma Mère et Elle sera avec vous dans la prière pour élever votre cri à mon Père, il ne peut plus regarder ses fils de prédilection [les prêtres] qui se trouvent des excuses et n'ont pas le courage de porter la Sainte Eucharistie même à ceux qui souffre : cette épreuve est forte."

Le 17 mars, la Vierge annonce encore une fois que de nouvelles pandémies arriveront, mais promet également la paix intérieure à ceux qui restent fidèles à la prière :

(Marie) : "Mes enfants, je sais combien de souffrance a atteint l'humanité, mais je serai à vos côtés, et en ces moments difficiles je vous prie de réfléchir et de penser que Dieu seul peut être votre aide et réconfort : le temps de la bataille entre le bien et le mal est en acte. Demeurez dans la prièr, c'est seulement ainsi que vous pourrez vaincre le mal qui vous saisit. Préparez-vous, mes enfants, des moments durs arriveront en raison de nouvelles pandémies, tremblements de terre et vents de guerre. Malgré tout cela, beaucoup d'entre vous sentiront une grande paix dans leur coeur, sachez que ceci est la grâce du ciel. Ne craignez pas, je serai avec vous."

Quelques jours plus tard, lors du début des confinements en Europe, Jésus parle du plan des élites dans des messages donnés le 24 et 28 mars :

"[...] Mes frères et soeurs, l'élite mondiale veut vous soumettre, vous êtes devenus comme des sujets, mais Je viendrai et Je vous libérerai de tout ce mal. [...]" (24 mars 2020)

"[...] Mes enfants, priez pour les puissants du monde qui ont planifié tout ceci. Le diable ne veut pas lâcher sa proie, mais vous, mes enfants, priez, priez, priez fort, pour que tout ce qui arrivera puisse être le moins douloureux possible. [...]" (28 mars 2020)

Les messages du mois d'avril donnent plusieurs explications sur l'aspect diabolique de la fermeture des églises et la suppression de la communion (qui aura lieu une deuxième fois) ainsi la nécessité de rester vigilants par rapport aux vaccins et mesures liberticides dans le cadre de l'imposition d'une dictature. Le caractère prophétique de ces annonces se confirmera quelques mois plus tard avec une deuxième suspension des messes sous prétexte de covid (France, Angleterre, les célébrations liturgiques restant possibles en Italie suite aux protestations) et l'apparition des premiers projets de loi visant à rendre la vaccination obligatoire (Danemark, Galicie en Espagne) :

(Marie): "[...] Satan vous a contraints à partir des églises et vous a interdit de communier, alors il croit qu'il a déjà vaincu, mais sachez qu'il ne vaincra pas, le Seigneur vous donner l'amour dans votre coeurs pour que vous ne vous perdiez pas, mes enfants. [...]" (14 avril 2020)

"Chers enfants, luttez pour votre liberté : vous êtes sur le point d'être réduits à l'esclavage par des dictateurs malveillants. Attention aux vaccins et à toutes les obligations, car ils ne viendront pas de Dieu mais de Satan qui veut gouverner votre vie et votre esprit[italien: "vostre menti" = intelligence, à distinguer de "votre âme" dans le sens spirituel] (18 avril 2020)

"[...] Mes enfants bien-aimés, les puissants ont tout programmé sans prendre Dieu en compte. Il est inutile pour eux de programmer leur fuite devant ce qui arrivera, parce que mes refuges sûrs seront la prière, les sacrifices, la pénitence et ce que Dieu a prévu pour vous. Exultez, mes enfants, car vous verrez Jésus descendre comme il est parti [à l'Ascension]. Mes enfants bien-aimés, mon Seigneur souffre tellement car Il est mort pour vous et vos péchés, mais le monde agit encore d'une façon sauvage. Les pasteurs ne prennent pas soin des fidèles: les églises ferment et bientôt même l'Eucharistie vous sera enlevée encore une fois. [...]" (28 avril 2020)

A partir du mois de mai, la "première vague" de la pandémie commencer à baisser en Europe, mais le Ciel appelle les croyants à ne pas se laisser tromper par l'accalmie apparente. Les événements font partie du canevas plus large dépeint dans l'Apocalypse : ils préparent la voie à l'apparition de l'Antichrist en tant que sauveur de l'humanité, tandis que se profile également le danger d'une alliance entre les Eglises (impliquant un faux oecuménisme) et le pouvoir qui déclenchera la véritable persécution des fidèles :

(Marie) : "Mes enfants, ne perdez pas la prière de vue, car ce que vous êtes en train de vivre est seulement une illusion de calme : tout s'écroulera soudainement." (30 mai 2020)

"[...] Je suis encore là pour vous instruire concernant ce que vous allez rencontrer, tout ce qui a été préparé pour cette humanité et la rencontre avec l'Antichrist qui se révélera bientôt en tant que sauveur. Mes enfants, tout est en train de s'écrouler, les douleurs seront grandes. [...] peut-être que vous n'avez pas encore compris que vous êtes au début de l'Apocalypse !(3 juin 2020)

"[...] Mes enfants, n'ayez pas peur, je vous protégerai toujours; que votre prière pour l'élite mondiale soit incessante, car ils ont cédé au mal et veulent vous distancer encore les uns des autres, ils veulent vous museler et vous rendre esclaves, mais ne craignez pas, car bientôt Jésus vous libérera de cette dictature.(7 juillet 2020)

"[...] Mes enfants, quand les Eglises du monde s'uniront aux pouvoirs globaux, alors aura lieu la vraie persécution et vous serez obligés à vous cacher, car ils enlèveront de manière habile le Sacrifice Eucharistique de la Sainte Messe."[...]" (11 août 2020)

Un message du 18 août, rappelant ses paroles à Akita en 1973 sur les divisions à l'intérieur de l'Eglise, la Vierge prédit les mesures de reconfinement et le danger de manipulations génétiques dans le cadre des projets de vaccinations :

(Marie) : "L'Eglise est en conflit : Evêques contre Evêques, Cardinaux contre Cardinaux. Priez pour l'Amérique, car il y aura de grands conflits avec la Chine. Mes enfants, je vous prie de faire des réserves de nourriture pour au moins trois mois, je vous avais déjà dit que la liberté [qui vous a été] concédée serait une illusion ; vous serez obligés à rester chez vous encore une fois, mais cette fois ce sera pire, car la guerre civile est proche. Le nouvel ordre mondial a déjà tout programmé, et ils veulent manipuler votre ADN et votre intelligence [vostre menti], ceci est un projet de Satan. Je vous rappelle de faire attention aux vaccins. Mes enfants, n'accumulez pas d'argent, car un jour viendra où vous ne pourrez rien acquérir. La famine sera grande et l'économie est sur le point d'être détruite. Priez et faites grandir les cenacles de prière, consacrer vos maisons et préparer des autels à l'intérieur d'elles." 

Les messages les plus récents soulignent (tout comme Klaus Schwab et les partisans de la "grande remise à zéro", mais d'un tout autre point de vue !) que rien ne sera plus comme avant, même si beaucoup persistent dans le déni. Les plans des élites et des forces obscures à l'intérieur de l'Eglise n'ont pas disparu:

"Mes enfants, pliez vos genoux, cela fait déjà des années que je vous recommande la prière continue, de ne pas être liés aux choses du monde, mais vous avez continué à vivre comme si tout était pour toujours. Vous parlez de ces temps, mais vous ne méditez pas ce que je dis à travers celle que j'ai choisie, [la voyante Gisella Cardia] vous continuez comme si tout devrait changer et redevenir comme avant. Mes enfants, la guerre a commencé entre vous, entre les peuples, l'humanité rejette Dieu. Mes enfants, je vous prie de vous unir dans la prière, ceci est le temps de la récolte et c'est Jésus qui la fera. La tempête est en train d'arriver et vous continuez avec des choses inutiles : souvenez-vous que bientôt, très bientôt, tout va s'écrouler, ils veulent dominer votre vie et votre intelligence. Sachez que bientôt vous devrez préparer les refuges, désormais tout est à la porte, vous verrez beaucoup de choses mauvaises, mais la foi vous sauvera.(17 octobre 2020)

(Jésus) : "La guérilla commencera qui se transformera en guerre : les temps viendront où ils continueront à vous tenir à distance, modifiant votre façon de vire, vous conduisant à pécher de plus en plus. Les sacrements ne seront plus donnés et tout se transformera, les mensonges seront bien orchestrés et ils vous convaincront de pécher de plus en plus. Frères et soeurs, ne soyez pas aveugles, c'est seulement par la prière qui sort de votre coeurs que vous pourrez voir la ruse.(27 octobre 2020)

(Marie) : "Mes enfants, mes petits, ils vous feront croire que tout est pour votre bien, mais c'est justement là où se cache la tentation du démon: discernez. Je vous prie de vivre ces messages avec joie et vous serez témoins de la vérité, car ceux qui suivent Jésus ne devrait avoir peur de rien. Si vous ne vous renforcez pas, vous ne pourrez pas affronter les nouvelles maladies qui arriveront.(7 novembre 2020)

Le 10 novembre 2020 un message de Jésus récapitule la situation avec force :

"Vouliez-vous voir les signes de la fin des temps ? Les signes sont arrivés et vous ne croyez toujours pas. On vous a dit que l'apostasie entrerait dans l'Église à cause de théologiens orgueilleux et égoïstes et cela s'est produit, renversant les paroles de mon Évangile. Je vous ai parlé des famines, de la peste et des maladies qui viendraient et vous ne croyez toujours pas. Je vous l'ai dit, des bruits de guerre se feront entendre: les voilà, tout est déjà révélé dans la Bible - état contre état, gouvernements contre gouvernements, les hommes contre les hommes. Vous avez peur les uns des autres, ils vous ont enlevé votre liberté et vous ne croyez toujours pas. Oh! combien de foi trouverai-je à mon retour !"

[1] Les puristes pourraient objecter que le covid-19 est un virus plutôt qu'une bactérie, mais il convient de souligner que les révélations privées sont toujours reçues in modo recipientis (St Thomas d'Aquin) avec le vocabulaire de l'instrument (si on regarde la vidéo des apparitions à Trevignano, on peut voir que Gisella écrit ses messages quelques minutes après l'apparition elle-même, ce qui implique un certain travail de réconstitution). La référence à la Chine, par contre, est explicite et sans ambiguïté.