L'épidémie mondiale du Covid-19 et ses suites prophétisées par plusieurs voix : i) Luz de Maria de Bonilla

D'origine costaricaine mais domiciliée depuis quelques années en Argentine, stigmatisée, la tertiaire augustinienne Luz de Maria de Bonilla a reçu l'Imprimatur pour l'ensemble de ses écrits de 2009 à 2019. La réception de ses locutions a été accompagnée d'un grand nombre de phénomènes inexpliqués. Elle a notamment prédit des attaques terroristes en France juste avant les attentats visant Charlie Hebdo et le Bataclan en 2015. Depuis 2009 ses locutions contiennent de nombreux avertissements concernant les conséquences de l'action humaine sur le monde naturel par la mauvaise utilisation de la science: la dévastation écologique et le "gémissement de la terre" sont régulièrement signalée, ainsi que les effets néfastes de l'alimentation génétiquement modifiée et des dérapages de l'industrie pharmaceutique, critiquée à plusieurs reprises (et face à laquelle le Ciel recommande des remèdes naturelles). La menace de l'apparition à grande échelle de nouvelles maladies inguérissables pour la science est mentionnée, toute comme la possibilité de leur utilisation comme des armes bactériologiques à des fins politiques, ainsi que le danger potentiel de vaccins qui pourraient causer des maladies plutôt que les soigner.

D'un point de vue sceptique, on pourrait peut-être considérer que ces avertissements d'ordre général ne seraient que le fruit d'une méditation personnelle sur le monde actuel. Des réflexions certes stimulante et cohérentes dans leurs grandes lignes avec l'analyse de la crise écologique dans Laudato Si', mais pas nécessairement directement inspirées. Pourtant, déjà en 2016 nous trouvons cette annonce à la fois assez spécifique et troublante, attribuée à la Vierge Marie :

"[...] Demeurez en alerte, une grande pandémie s’approche pour l'humanité, c’est le résultat de la mauvaise utilisation de la science, elle est envoyée à l'humanité par une grande puissance. [...](15 août 2016)

Est-ce qu'il s'agit vraiment d'une prophétie concernant le virus de 2020 ici ? Si on croit au discours officiel du Parti Communiste Chinois disant que SARS-Cov2 serait d'origine purement naturelle, transmis à l'homme en 2019 par un chauve-souris, pangolin ou un autre animal acheté au marché de Wuhan, alors les paroles notées en 2016 par Luz de Maria n'ont rien de prophétique. Mais cette évaluation change radicalement si on se range du côté de divers chercheurs, dont le Prix Nobel Luc Montagnier ainsi qu'un groupe de scientifiques indiens, qui voient l'origine du covid-19 dans le programme international de recherche mené au laboratoire P4 de Wuhan. Les manipulations effectuées dans ce laboratoire pour rendre des coronavirus recueillis chez les chauves-souris transmissibles à l'homme étaient déjà connues (et critiquées comme potentiellement très dangereuses) grâce à un article publié dans le journal Nature Medecine [1] en décembre 2015. Quant à l'affirmation que la pandémie serait "envoyée à l'humanité par une grande puissance", cela suggère évidemment qu'elle serait un arme biologique - une hypothèse impossible à vérifier à l'heure actuelle (bien que des spécialistes affirment que tout projet scientifique en Chine peut être utilisé à des fins militaires). On pourrait par contre dire que le message du 15 août 2016 n'est pas incompatible avec l'idée d'une fuite accidentelle du virus, qui aurait néanmoins été "envoyé à l'humanité" en connaissance de cause par les autorités chinoises en laissant les habitants de Wuhan voler vers d'autres pays pendant les premières semaines de la pandémie (tout en leur interdisant de voyager à l'intérieur de la Chine). 

C'est en 2019 que les prédictions par rapport aux épidémies/pandémies (dont le covid-19 ne serait que le premier) dans les messages de Luz de Maria commencent à devenir concrètes, avec des recommandations pratiques :

(Jésus) : "Restez vigilants, de graves épidémies se profilent devant l’humanité, attaquant le système respiratoire, face à quoi Je vous appelle à utiliser les aiguilles de pin, avec une extrême prudence, à prendre pas plus que deux fois par jour, en infusion." (3 janvier 2019)

(Jésus) : "Les épidémies se multiplieront jusqu’à devenir des pandémies, les maladies éradiquées reviennent, de même que l’homme M’a éradiqué et qu’il a choisi Satan comme son dieu." (26 avril 2019)

(St Michel Archange) : "Bien-aimés de Dieu, l'humanité va souffrir, non à cause de la Volonté de Dieu mais à cause des agissements et des actions de l'homme en dehors de la Volonté de Dieu. Priez, la peste deviendra une pandémie et l'homme limitera ses actions dans le monde. Préparez-vous." (20 juin 2019)

[le terme "peste" peut être interprété ici et ailleurs dans le sens général de "pestilence".]

(St Michel Archange) : "Quand vous entendrez parler d'une maladie respiratoire fortement contagieuse, ne vous exposez pas dans les foules, ni dans les lieux où vous devez rester plusieurs heures au contact de vos frères, par exemple dans les avions ou autres moyens de transport collectifs. Attendez patiemment que cette maladie diminue d'intensité." (18 août 2019. Ce message particulièrement frappant à la lumière des évènements 2020 annonce également que "les insectes envahiront tout sur leur passage", ce qui semble prédire les dégâts causés dans beaucoup de pays par des sauterelles quelques mois plus tard.)

(La Vierge Marie) : "La peste progresse, mes enfants, elle avance et se transforme en pandémie, causant terreur et épouvante. Vous êtes alertés par la Maison Paternelle et possédez les enseignements sur les médicaments naturels pour combattre ces maladies contagieuses. Préparez l'huile du Bon Samaritain pour prévenir la contagion." (3 décembre 2019)

A partir de janvier 2020, juste avant la déclaration de la pandémie par l'OMS, des interprétations de l'évolution de la situation sont offertes à travers Luz de Maria. Comme nous le verrons, il ne s'agit pas uniquement de commentaires concernant l'origine de la crise sanitaire, mais aussi sa gestion/instrumentalisation à des fins politiques : 

(Marie) : "Vous savez bien, Mes enfants, que ceux qui sont au-dessus des gouvernements du monde gardent caché ce qu'ils veulent et vous ne devez pas vivre comme si de rien n'était. Maintenez une alimentation saine, afin que votre corps ne soit pas une proie facile pour les maladies que je vous ai déjà signalées au nom de la Maison Paternelle.

De grands fléaux, des épidémies générées par des virus inconnus avancent sur l'humanité. Utilisez l'huile du Bon Samaritain comme protection dans le cas où une maladie très contagieuse se trouve où vous vivez: une pointe d'épingle sur le lobe des oreilles suffira. Mais si l’épidémie gagne en intensité, appliquez l’huile sur les deux côtés du cou et sur les poignets des deux mains. Mes enfants, la soumission des gouvernements au nouvel ordre mondial ne tient pas compte de vous ; au contraire, cet ordre est opposé à l'humanité.(28 janvier 2020)

(Marie) : "La maladie progresse et l'homme se tait, mais en tant que Mère de l'Humanité je vous appelle à être en alerte face au virus sorti des mains de l'homme et qui se propage à travers l'humanité. C'est pourquoi l'homme a peur de lui-même, parce qu'il se connaît.

Vous, mes enfants, n'attendez pas. Le fléau progresse de pays en pays et se généralise. C'est pour cette raison que je vous ai fait connaître à l'avance les médicaments avec lesquels vous devrez combattre cette maladie et d'autres avec lesquelles vous serez attaqués." (24 février 2020)

Le 15 mars 2020, la voyante offre son commentaire personnel :

"Nous devons rester vigilants et ne pas paniquer, bien que ce virus soit très contagieux. Il en viendra d'autres après, qui seront la cause d'une grande mortalité pour l'humanité.

D'après ce qu’il m’est donné de voir, ce virus est comme celui qui ouvre le grand rideau derrière lequel se cachent d'autres maladies mortelles qui, par leur taux de mortalité, finiront par devenir de véritables pandémies. Ne croyons pas qu'ici se termine ce qui a été annoncé par le Ciel. Ici commence ce qui a été annoncé par le Ciel."

Les premiers confinements commencent en Occident. Selon le message du 20 mars, les mesures imposées lors de la pandémie (dont la fermeture des églises) auraient comme but de tester l'obéissance des peuples, sorte de répétition générale pour une prise de pouvoir à une date ultérieure:

(Jésus) : "Vous avez vu les événements se dérouler et s'accélérer sous vos yeux. Sans un mot, vous avez baissé la tête et obéi aux instructions émises depuis les hautes coupoles des gouvernants de l'humanité. [...]

Vous devez obéir en raison de cette épidémie, ensuite il en viendra d'autres, pires encore. Mais pour l’instant, l'élite mondiale a testé la réaction des hommes, et les dirigeants utiliseront ce virus pour établir leur pouvoir sur l'humanité.

Le message du 24 mars donné par St Michel semble contredire le discours officiel chinois selon lequel le "wet market" de Wuhan serait le point de départ du virus, alléguant que la structure du virus ne serait pas purement aléatoire, mais au moins en partie le fruit d'une manipulation (humaine ou démoniaque) :

(St Michel Archange) : "Ce que vous vivez est grave, bien que ce ne soit pas un virus comme d'autres qui viendront avec plus de force. C'est un virus très bien pensé pour infecter le plus grand nombre possible de créatures humaines. Vous devez donc être prévoyants et prendre les mesures nécessaires." (24 mars 2020)

Le 13 mai (anniversaire de la première apparition de la Vierge à Fatima), le message explique que le virus et les mesures imposées dans le cadre de la pandémie font partie d'un dessein plus grand visant à préparer l'humanité, exsangue, pour accueillir l'Antéchrist :

(Marie) : "Le virus qui tient l'humanité en haleine, plongée dans le désespoir, réduite en captivité, terrorisée et éloignée de la spiritualité, est un virus créé par l'homme dans le cadre de la guerre que se livrent les grandes puissances. C'est un virus créé par ceux qui ont manipulé l'humanité afin de susciter le mépris de la Loi de Dieu, l'immoralité et les aberrations humaines, et de conduire ainsi l'humanité à la solitude, au découragement, à l'impuissance et à la famine. Et lorsque l'humanité en sera arrivée à la guerre des armes, elle sera prête à accepter l'Antéchrist."

Le 20 juin, St Michel annonce qu'un "autre virus arrive qui dévastera l'humanité sans distinction". Puis en septembre, l'Archange confrime que l'objectif est de prendre l'humanité en otage :

(St Michel) : "L'humanité n'a pas accepté que cette maladie qui l'afflige gravement soit le produit de la cupidité de certains scientifiques et de ceux qui gouvernent le monde, qui l’utilisent pour causer le mal et prendre l'humanité en otage. En ce moment, je dois répéter ce que Notre Roi et Seigneur Jésus-Christ et Notre Reine et Mère vous ont dit à propos du mauvais usage de la technologie : ce virus en est la preuve." (13 septembre 2020)

On pourrait certes objecter que ces interprétations reflètent des thèses complotistes déjà en circulation avant la pandémie. Pourtant, le contenu général des locutions de Luz de Maria est tout autre que celui des nombreux pseudo-messages dont l'origine dans les théories de complot est évidente, et où l'élément prédictif - clairement démontré chez la voyante latino-américaine - est absent. Par ailleurs, comme nous le verrons, ses révélations sont corroborées par une seconde source, elle aussi stigmatisée, de l'autre côté de l'Atlantique.

[1] "A SARS-like cluster of circulating bat coronaviruses shows potential for human emergence" dans Nature Medecine, Vol. 21 n° 12 (décembre 2015), pp. 1508-1513.