Marthe Robin (1902-1981) : "la Sainte Vierge relèvera la France"

Marthe Robin (1902-1981), stigmatisée, habitante de Châteauneuf-de-Galaure (Drôme), reçoit un message prophétique de Jésus qu’elle confie à son directeur spirituel le Père Finet :

- « La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu’elle se sera choisis. Elle aura le nez dans la poussière. Alors, elle criera vers Dieu, et c’est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. Elle retrouvera sa mission de fille aînée de l’Église et enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier. »

Le 8 décembre 1947, celui-ci entre dans la chambre de Marthe vers 8 heures du maint et lui dit : « La France est foutue ! »

-          Non, Père, répond Marthe. La Sainte Vierge va apparaître et demander la prière des petits-enfants ».

Le même jour, à 13 heures, la Vierge apparaissait à l’Île-Bouchard. 

Marthe confie un autre message au Père Yannick Bonnet en avril 1973 :

- « Ce n’est rien à côté de ce qui va arriver. Vous n’imaginez pas jusqu’où l’on descendra ! Mais le renouveau sera extraordinaire, comme une balle qui rebondit ! Non, cela rebondira beaucoup plus vite et beaucoup plus haut qu’une balle. »

Position de l’Église : Le 2 février 1988, Mgr Marchand, évêque de Valence, instaure une commission d’enquête. Le 26 mars 1991, le Saint-Siège donne son nihil obstat à la poursuite de la cause de béatification, actuellement en cours.