Soeur Consolata Betrone (1903-1946) : "nouvelle Pentecôte"

Présentation : 

Née à Saluzzo en 1903, la religieuse capucine Pietrina Betrone (Soeur Consolata) est avant tout connue pour sa "Toute Petite Voie d'Amour" dans la lignée de Ste Thérèse de Lisieux et Ste Marguerite-Marie Alacoque, exprimée dans la prière "Jésus, Marie, je vous aime, sauvez les âmes". Morte en 1946 à 43 ans, ses messages reçus de Jésus parlent de la Miséricorde Divine pour un monde qui va à sa perte.  Ils ressemblent en ceci à certaines entrées dans le Petit Journal de Ste Faustine à la même époque. Si l'accent est avant tout mis sur la douceur de l'amour de Dieu, sa miséricorde n'exclut pourtant pas des méthodes parfois radicales pour le salut des âmes : Jésus explique que le Ciel peut même aller jusqu'à permettre des souffrances atroces (famines, guerres) dans la perspective d'une éternité bienheureuse pour ceux qui se tournent vers Dieu dans leur détresse. Chez Consolata Betrone, comme chez beaucoup de mystiques modernes, la purification de l'humanité passe par une "nouvelle Pentecôte d'amour."

Extraits : 

"Consolata, j'ai besoin d'âmes-victimes ! Le monde va vers sa ruine, mais je veux le sauver. Consolata, un jour le diable a juré qu'il allait te ruiner, et j'ai juré que je te sauverais ... Satan a également juré qu'il ruinerait le monde, et j'ai juré que je le sauverais; et je le sauverai par le triomphe de Ma miséricorde et Mon amour. Oui, je sauverai le monde par Mon amour miséricordieux ! Ecris cela."

"La détresse qui règne dans le monde à l'heure actuelle n'est pas l'œuvre de ma justice, mais de ma miséricorde. Car on commet moins de péchés parce que l'argent est rare, et beaucoup plus de prières sont élevées au ciel par des personnes en difficulté financière. Ne pensez pas que les conditions douloureuses de la terre ne m'émeuvent pas ; mais j'aime les âmes; Je souhaite qu'elles soient sauvées ; et pour parvenir à ma fin, je suis contraint d'être sévère; mais croyez-moi, je le fais par miséricorde ! Pendant les périodes d'abondance, les âmes m'oublient et se perdent; dans les moments de détresse, elles se tournent vers moi et se sauvent. C'est bien comme cela que ça se passe !" (15 novembre 1935)

Oui, demande le pardon pour la pauvre humanité coupable, demande pour elle le triomphe de ma Miséricorde et surtout, surtout demande la descente sur elle du feu du divin amour qui, comme une nouvelle Pentecôte, purifie l’humanité de ses grandes souillures ... Demande-Moi l’amour, le triomphe de mon amour en toi et en toute âme qui existe maintenant et en toutes les âmes jusqu’à la consommation des siècles. Prépare par ta prière incessante le triomphe de mon Cœur, de mon Amour sur la terre." (16 décembre 1935)

Position de l'Eglise : 

En 1995 le Cardinal Giovanni Saldarini de Turin ouvre le procès de béatification de Soeur Consolata. Elle est proclamée Vénérable par la Congrégation pour les Causes des saints le 6 avril 2019.