Valeria Copponi (Italie) : "La justice de Dieu s'approche à grands pas"

Présentation :

Les expériences mystiques de Valeria Copponi (Rome) commencent lors d'un pèlerinage à Lourdes en compagnie de son mari, militaire italien. Une voix qu'elle identifie comme étant celle de son Ange Gardien, lui adresse la parole et la présente à la Vierge qui lui dit: "Tu seras mon Cénacle" (terme qu'elle ne connaissait pas à l'époque). Elle initie des réunions de prière lors desquelles elle transmet des locutions qu'elle reçoit à partir de 2001. 

Elle décrit la réception de ces communications comme suit :

"Il s'agit de paroles intérieures provenant non de l'esprit [Italien: mente] en forme de pensées, mais du coeur comme si une voix de l'intérieur était en train de les "suggérer".

Quand on commence à écrire (disons sous dictée), on n'est pas conscient du sens du discours, mais seulement à la fin en relisant, on comprend le sens de toutes ces paroles "dictées" plus ou moins rapidement, souvent avec un vocabulaire théologique qui m'est inconnu.

La chose qui m'étonnait le plus au début, était le fait d'écrire "au propre" sans ratures ni corrections, de façon plus parfaite et plus exacte que lors d'une dictée normale, sans aucune fatigue de ma part - tout coulait d'une manière lisse. Mais nous savons que l'Esprit souffle là où Il veut et quand Il veut, et alors, avec beaucoup d'humilité et conscients que sans Lui nous ne pouvons riens, nous nous mettons à l'écoute de sa Parole, qui est la Voie, la Vérité et la Vie." [1]

Le contenu des locutions de Valeria Copponi ressemble à celui du "consensus prophétique" international, nous avertissant de l'approche de la Justice de Dieu, du retour du Christ et de la nécessité urgente de la conversion. 

Extraits :

(Jésus) : "Je suis Roi : celui qui affirme le contraire blasphème. Vous me reconnaîtrez et vous me restituerez la couronne héraldique : ce que j'affirme est Vérité. Les choses les plus excessives ont souvent été dites en Mon Nom, mais personne ne pourra plus se permettre d'enlever le titre royal. [...] Royauté veut dire: Roi-Amour, tout ce que peut appartenir à Dieu seul. Mes enfants, ma royauté est la vôtre par descendance, parce que ce qui est le mien est le vôtre, certes pas en raison de vos mérites mais parce que vous êtes enfants d'un Dieu capable d'aimer de la façon qui appartient à Lui seul, la Royale. [...]

Je vous dis que par Ma seconde venue je me montrerai à vous dans ma Royauté Universelle : avec le même amour, je reviendrai à vous et vous vêtirai de nouveau de l'habit royal du mariage. Le Roi-Epoux reviendra orner Son Epouse de tout Sa Splendeur; mon Eglise retournera à sa beauté originelle et ses enfants brilleront comme la neige au soleil. 

Voici votre Dieu, voici votre Roi, digne de louange et d'honneur, Roi de gloire, Roi de puissance, Roi de justice et de paix. 

Cieux nouveaux, terre nouvelle : tout sera purifié dans l'amour, la douleur disparaîtra, la justice triomphera et Mon Eglise régnera pour les siècles des siècles. Je vous l'ai dit.

Soyez dignes, purifiez-vous, repentez-vous, attendez-Moi, parce que je viendrai quand vous l'attendez le moins. 

Veillez et prier, parce que la prière annulera les temps sombres et le Roi viendra dans toute sa Gloire." (26 février 2007) 

(Jésus) :  "Mes petits enfants, qu'est-ce qui vous arrive? Mon coeur saigne à cause de toutes vos offenses et Mon Père ne supportera plus longtemps votre méchanceté gratuite, d'abord entre vous et puis avec les blasphèmes dirigés contre le Ciel.

Encore un peu de temps et puis chacun d'entre vous devra rendre compte à Celui qui a votre vie dans sa main. L'amour n'existe plus sur votre terre, alors tout s'écroulera et se dissoudra. Je vous aime, mais vous êtes arrivés à un point de non-retour.

Ma Mère pleure à cause de ses enfants désobéissants et elle tente encore le tout pour le tout afin de sauver ses enfants, mais la justice de Dieu se fera bientôt voir et sentir par chacun d'entre vous.

Mes petits enfants, réveillez-vous de ce sommeil profond et essayer de redevenir ces enfants qui vivaient dans l'amour de Dieu. Votre terre n'acceptera plus vos abus et alors la faim se fera sentir." (17 février 2019)

(Jésus) : "Tous les signes que je suis en train de vous donner ne vous suffisent pas pour croire en Moi et à ma seconde venue, mais Je vous le dis : priez, repentez-vous et avec une bonne confession Je vous remettrai vos péchés. Alors soyez prêts, comme une épouse qui attend son époux.

Mes petits enfants, votre terre a été détruite par vos propres mains, même les animaux n'ont pas désobéi au Créateur comme vous. Malheureusement vous n'arriverez plus à vous mettre à l'abri, même un peu. Je vous aime et je ne veux pas vous perdre, et c'est pour cela que je ne pourrai plus reporter ma venue parmi vous." (Jésus, Celui qui reviendra, 19 juin 2019)

(Jésus) : "Votre Jésus crucifié est ici avec vous. Priez, mes petits enfants car la justice de mon Père s'approche du monde entier à grands pas. Mes deux larrons [au Calvaire] devraient vous apprendre quelque chose.

Soyez prudents, repentez-vous tant que vous avez du temps, sinon, tout pour vous se changera en souffrance éternelle. Je souffre tellement, la douleur de Ma Mère est plus grande que jamais, mais mes anges ne se lassent pas de se tenir proches de chacun de vous pour vous guider sur le bon chemin.

Mes enfants, comment ne pas comprendre que vous êtes en train de commettre des péchés très graves envers la Trinité et envers votre Très Sainte Mère. Je ne peux m'empêcher de suggérer une repentance loyale à partir d'un cœur plein de douleur pour tous les péchés commis.

La grande majorité d'entre vous, humains, offensez le Créateur pour avoir, avec plus de facilité, tous les conforts que le monde offre.

Vous n'avez pas encore compris que bientôt tout finira et que cette terre que vous avez offensée, avalera et jettera en enfer, tous mes enfants qui n'ont pas voulu me reconnaître comme leur "Tout".

Souffrir pour toujours les douleurs de l'enfer sera leur punition. Priez pour vos frères qui ont besoin de se repentir pour demander pardon. Nous vous invitons à offrir quelques sacrifices pour eux.

Je vous remercie et je vous donnerai la force de résister face à ce qui vous causera douleur et larmes. Je vous bénis de ma croix. Votre Jésus crucifié." (16 décembre 2020)

Derniers messages : 

(Jésus, souffrant mais victorieux) : "[...] Mes enfants, combien de Judas sur votre terre... Je souffre infiniment, donc j'ai besoin de vous, de vos offrandes, de vos prières venant du coeur. Comment peut-on ne pas comprendre que Pâques s'approchent vraiment? Vous me conduisez à la Croix et je souffre immensément. [...] La Via Crucis devient plus longue et plus douloureuse pour moi chaque jour : l'enfer prend de plus en plus de pécheurs chaque jour, qui hurlent à cause des douleurs qu'ils commencent à subir. Petits enfants, agissez pour que beaucoup d'enfants [de personnes] puisse se repentir, vous demandant, comme à beaucoup de chrétiens, comment entrer dans mon Eglise et la vôtre - apostolique et romaine. Il n'y a qu'une foi, celle qui suit mes préceptes. Je vous prie de ramener beaucoup de mes enfants éloignés vers mon Eglise. Satan est en train de faire trop de victimes qui obéissent tous à ses fausses promesses. Mes pauvres enfants, le temps passe vite : ne le perdez pas sur de fausses promesses et de faux adorateurs. [...]" (mars 31, 2021)

(Jésus, votre Sauveur) : "[...] Votre Carême est fini: peut-être qu'il vous a semblé plus long que jamais, mais que voulez-vous? Vous réjouir? La Sainte Pâque est passée pour vous, mais que ma Croix reste toujours devant vous, pour que vous n'oubliez jamais ma tribulation. Peut-être que vous n'avez pas compris que ma souffrance pour vous n'est pas fini : ces temps pèsent plus lourdement sur mes épaules que ce que j'ai dû porter en allant au Calvaire. [...] Peut-être que vous n'êtes pas conscients du danger que vous êtes en train de traverser - non pas pour votre corps, mais pour votre vie spirituelle, votre vie éternelle. [...] Priez et faites prier, car cette pandémie ne sauvra pas beaucoup d'âmes sans vous prières. [...]" (7 avril 2021)

(Marie, Mère des Douleurs) : "[...] Mes enfants, il [Satan] est en train de faire des ravages, mais malheureusement trop de vos frères ne comprennent pas et n'arrivent pas à concevoir ses tentations. Je vous dis de prier, car il vous reste vraiment peu de temps. [... ] Soyez forts ; ne vous éloignez pas de la Nourriture Unique de l'Eucharistie qui maintient en vie. Parlez clairement : Dieu ou Satan, vous ne trouverez pas d'autre choix. [...] Il faut que vous vous rendiez compte que il n'y a que deux choix : le diable attire tout le monde vers lui, et vous, mes enfants, vous n'êtes pas conscients de l'énormité de ses mensonges. [...] N'abandonnez pas la vraie Eglise : prosternez-vous aux pieds de Jésus et priez afin qu'il raccourcisse son temps, autrement il n'y aura plus de salut pour beaucoup d'entre vous. C'est votre Mère dont le coeur est plein de douleur amère qui est en train de vous parler : aidez-moi, ceux d'entre vous qui aiment suivre mes conseils. J'ai besoin de vous : priez et jeûnez, car ces temps sont vraiment insoutenables. Priez, priez, priez. [...]" (14 avril 2021)

Position de l'Eglise :

L'Eglise n'a pas pris de position formelle par rapport aux messages de Valeria Copponi. C'était pourtant le célèbre exorciste P. Gabriele Amorth qui joua un rôle déterminant dans leur diffusion, encourageant Valeria à les disseminer hors du cercle restreint des groupes de prière.

[1] http://gesu-maria.net/