Les catastrophes naturelles

De nombreuses prophéties annoncent un dérèglement particulier de la nature et il est exact qu'il semble qu'il y ait une accélération du nombre de catastrophes naturelles sur notre planète, du fait notamment du réchauffement climatique.

Il est possible de visualiser cela sur la chaîne YouTube Sott Media
Le mois de juillet 2019 est particulièrement impressionnant.

Difficile cependant de prouver que cette augmentation est réelle et de la chiffrer, car nous avons peu d'éléments de comparaison dans le passé ...

 

Voici un petit rappel de quelques uns des principaux cataclysmes recensés sur notre planète : 

  • Il y a 65 millions d'années à Chicxulub au Mexique une gigantesque météorite a provoqué un cratère de 180 km qui a provoqué l'extinction des dinosaures. La vie à midi millions d'années à reprendre sur la terre.

  • En 1815 le volcan Tambora en Indonésie a craché tant de cendres que cela a fait baisser à l'époque les températures du monde entier. Les retombées de cendres détruit les végétaux et les cultures provoquant une famine. Plus de 71 000 Indonésiens sont morts de faim.

  • En 1883, le Krakatoa en Indonésie a généré une explosion qui a été entendue à 4600 km à la ronde. Elle a détruit les deux tiers de l'île de Krakatoa. Le bilan officiel se monte à 36 417 victimes, la plupart à la suite des raz-de-marée qui ont balayé la région après l'explosion.

  • En 1902, la Montagne pelée a explosé en Martinique. Un nuage lumineux et très rapide constitué de gaz et de cendres ardentes envahit la ville de Saint-Pierre Martinique, n'épargnant que deux de ses habitants. Près de 30 000 personnes ont perdu la vie.

  • En 1908, le 28 décembre, à Messine en Italie, un séisme provoque 80 000 victimes sur une population de 140 000 habitants.

  • En 1909, le 30 juin, l'événement de Toungouska, une explosion équivalente à 1000 fois la bombe nucléaire d'Hiroshima frappe la Sibérie et détruit la forêt sur 20 kilomètres.

  • En 1924, la ville australienne de Marble Bar a dépassé les 37,8° C pendant 167 jours d'affilée.

  • En 1931, le fleuve Chang jiang en Chine a fait 3,7 millions de victimes en raison de la famine des maladies. De même, les crues du Huang he, aussi en Chine, ont été dévastatrices.

  • En 1954, à Téhéran en Iran une crue s'est engouffrée dans une vallée étroite tuant 2 000 personnes rassemblées pour des cérémonies religieuses.

  • En 1960, le 22 mai, au Chili, un séisme d'une magnitude de 9,5 (record) déclenche un Tsunami de 25 mètres de haut qui provoque 5 700 victimes.

  • En 1970, le 12 novembre, le cyclone de Bhola (Bangladesh) est le plus meurtrier de l’histoire, en frappant l’est du Pakistan et l’ouest de l’Inde avec des vents d’environ 200 km/h. Si le nombre officiel de victimes est estimé entre 224 000 à 300 000 personnes, officieusement les chiffres atteindraient les 500 000 morts.

  • En 1975, le 5 août, le super typhon Nina (Chine) avec des vents mesurés à près de 250 km/h cause la mort de 229 000 personnes. Il avait provoqué l’effondrement du barrage de Banqio causant d’importantes inondations.

  • En 1991, le mont Pinatubo aux Philippines a dégagé un panache de fumée de 400 km d'euros et de 34 km de large qui a caché la lumière du soleil pendant des jours.

  • En 1991, le 29 avril 1991, le cyclone Gorky, est l’un des cyclones les plus mortels causant la mort de 138 866 personnes. Il a également détruit plus de 10 millions de foyers.

  • En 2004, le 26 décembre un tremblement de terre de magnitude 9,1 à 9,3 au large de Sumatra provoque un Tsunami qui provoquera 250 000 morts et disparus.

  • En 2005, le 29 août, l’ouragan Katrina (Golfe du Mexique) est considéré actuellement comme le plus coûteux et le plus meurtrier aux Etats-Unis. Le nombre de victimes enregistrées est de 1 836 morts et les dégâts matériels estimés à plus de 108 milliards de dollars.

  • En 2008, le 3 mai, le cyclone 01B (Birmanie), aussi nommé cyclone Nargis, est la pire catastrophe naturelle de l’histoire de la Birmanie. Les vents de 227 km/h avaient causé la mort de 140 000 personnes.

  • En 2010, les 12 et 20 janvier, en Haïti, deux tremblements de terre de magnitude 7 à 7,3 et 6,1 provoque plus de 280 000 morts, 300 000 blessés et 1,3 million de sans abris.

  • En 2011, le 11 mars, un séisme de magnitude 9 au large du Japon déclenche un Tsunami d'une hauteur de 20 à 30 mètres frappe les côtes du Japon et provoque 18 457 victimes. Une vague de 14 mètres frappe la centrale nucléaire de Fukushima.

  • En 2012, le 22 octobre, l’ouragan Sandy (Antilles et côtes est des Etats-Unis), est le deuxième ouragan le plus coûteux après Katrina, cause la mort de 210 personnes. Les dommages matériels considérables avait été estimés à près de 52,5 milliards de dollars.

  • En 2013, le 8 novembre, le Typhon Haiyan, aux Philippines,  est répertorié comme le cyclone tropical le plus puissant avec des vents atteignant 315 km/h. Outre les dégâts matériels le nombre de victimes est estimé à 6 340 morts, 1 061 disparus et plus de 28 000 blessés.

  • En 2019, l'ouragan Dorian qui a dévasté les Bahamas avec des vents de 295 km/h est l'un des plus puissants jamais enregistrés dans l'Océan Atlantique.